France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Collège Constant Chlore : des élèves et leurs parents dénoncent la violence présumée d'un enseignant

Gaetan Tringham et Claude Joseph Vendredi 22 Octobre 2021 - 11h35

 Le 21 octobre, élèves, parents d’élèves et certains profs se sont mobilisés devant l’entrée du collège de Saint-Georges. Ils dénoncent la violence d’un enseignant envers une mère et deux élèves. Les faits se seraient déroulés le 15 octobre dernier.

Mobilisation contre la violence devant le collège Constant Chlore hier © Claude Joseph

Simone Gama, mère de l'élève qui a subit l'agression © Claude Joseph

© Claude Joseph

Mobilisation contre la violence devant le collège Constant Chlore hier - Claude Joseph
Simone Gama, mère de l'élève qui a subit l'agression - Claude Joseph
 - Claude Joseph
 Une membre des parents d’élèves qui préfère rester discrète dénonce des “agressions physiques” de ce prof qui auraient eu lieu depuis au moins deux ans. Durant cette période, la personne concernée aurait eu au moins trois “excès de violence” qui se limitaient au “bousculement”. Pour les personnes présentes à la manifestation hier, les faits de vendredi ont agi comme une “goutte qui a fait déborder le vase”.

Le comité mobilisé hier dénonce ainsi les débordements du même enseignant qui aurait giflé et tiré les cheveux de Simone Gama, mère d’une élève. Assistant à la scène, sa fille aurait tenté de défendre sa mère. Puis, la membre des parents d'élèves raconte : “l’enseignant a frappé la jeune fille, ils ont ensuite échangé quelques coups”. Une autre demoiselle de 6eme, témoin de la scène est ensuite “venu s’en meler et s’est fait agresser physiquement par ce même enseignant”. Tout cela se serait passé dans l'enceinte l'établissement et donc devant certains profs et élèves.

Francoise Vilenha représentante des parents du collège s’exprime : “nous disons stop à la violence, surtout dans les milieux scolaires. Nous trouvons inadmissible que cela continue”.

Christine Vormano, la principale du collège a, de son coté, rencontré ceux qui se sont présentés ce matin devant l’établissement : “Ils évoquent un problème de violence et d’inquiétude pour leurs enfants. Dans un premier temps nous attendons les résultats de l’enquête de gendarmerie ainsi qu’une décision puisque moi je n’ai pas assisté à l’incident et d’autre part on met en place tout ce que l’on peut pour accompagner les élèves et les enseignants qui ont été touchés par cet évènement”.

La compagnie de Gendarmerie explique ainsi : “qu’une procédure a été ouverte et qu’une enquête est actuellement menée par la brigade de gendarmerie de Saint-Georges”.

Le rectorat confirme quant à lui que les services DRH traitent activement le dossier. Deux de leurs enquêteurs ont été dépêchés sur place en ce 22 octobre pour s’entretenir avec les différents partis. “A la suite de cela une remontée sera faite au recteur qui prendra les décisions qui s’imposent”.

Les informations sur place rapportent que l’enseignant a été “placé en congé maladie depuis vendredi dernier et n’a pas été vu au collège depuis”.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
6 commentaires
5 commentaires
A la une