• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
PRÉSERVATION

Saisie de 150 tortues en marge d'une opération de la gendarmerie à Maripasoula

XP.LP. Mardi 25 Mai 2021 - 14h07
Saisie de 150 tortues en marge d'une opération de la gendarmerie à Maripasoula
Seule la force de la machoire d'un jaguar peut représenter un danger potentiel pour une charbonnière adulte - Forces de l'État en Guyane

 Dans le cadre d'une opération de lutte contre l'orpaillage illégal, des militaires de la gendarmerie ont découvert sur un camp pas moins de 150 tortues charbonnières destinées à la revente. Ces animaux qui ont en moyenne une espérance de vie d'une soixantaine d'années ont pu être relâché dans la nature.

 Protégée par l'annexe II de la convention de Washington, dite CITES, Chelonoidis carbonaria est tout simplement le nom scientifique de la bonne vieille tortue charbonnière -bien connue de tous les guyanais. Très appréciée en Guyane comme animal de compagnie pour sa docilité et le prestige qu'en posséder représente ; sa détention demeure très strictement encadrée par les lois internationales de protection des espèces sauvages. 

Dans un effort constant de préservation de l'environnement de la forêt guyanaise, militaires des FAG (forces armées de Guyane) et gendarmes ont pour habitude de démanteler des camps d'orpaillage clandestins dont on ne connait que trop bien la nature des ravages liés au mercure qu'ils utilisent. On peut cependant imaginer la surprise des militaires de la compagnie de gendarmerie de Saint-Laurent du Maroni quand au cours du week-end ils ont eu pour mission de procéder à la libération sur la commune de Maripasoula de plus de 150 tortues de leur captivité.

Ce seraient donc des orpailleurs clandestins qui seraient responsables de cette filière d'élevage que l'on peut estimer comme particulièrement avancée à en juger par la taille de ces animaux. Ces tortues n'atteignant leur taille adulte qu'au bout d'une dizaine d'années. 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
4 commentaires
1 commentaire