• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Saint-Laurent du Maroni / Education / Environnement

Saint-Laurent du Maroni: Opération nettoyage de berges pour des élèves du collège Paul Jean-Louis

Samuel Zralos Mardi 22 Septembre 2020 - 17h02
Saint-Laurent du Maroni: Opération nettoyage de berges pour des élèves du collège Paul Jean-Louis
Une partie des élèves du collège Paul Jean-Louis en pleine action, mardi 22 septembre 2020. - Samuel Zralos

Dans le cadre du «world clean up day», la journée mondiale du nettoyage, deux classes du collège Paul Jean-Louis de Saint-Laurent du Maroni sont allés nettoyer les berges de la crique du quartier Vampires et celles de la Charbonnière. L'occasion de parler écologie et déchets sauvages.

8h05 ce matin, les élèves de 4e et de 3e des professeurs Karim Bornil et Véronique Cheavin s'engouffrent à bord d'un car scolaire - et voient au passage qu'en face de leur établissement, les déchets sont déjà très nombreux -, direction le pont des vampires, à quelques minutes de route. A l'arrivée, gants, épuisettes, pinces à déchets et sacs poubelles sont distribués et les groupes formés plus ou moins spontanément.

Les collégiens peuvent commencer à ramasser les déchets qui s'amoncellent au bord de la route. Et il y a du travail : de part et d'autre du pont, canettes, bouteilles en plastique et autres détritus plus ou moins reconnaissables s'entassent sur plusieurs mètres, cachant carrément l'eau par endroits !
«Des couches, beaucoup de couches»

Sur les berges du petit cours d'eau, ce n'est guère plus reluisant, constatent les jeunes nettoyeurs, grattant légèrement la terre pour faire apparaître qui une bouteille, qui des extensions de cheveux.

« On a trouvé une bouteille de verre, des couches, beaucoup de couches, des sacs... Beaucoup de déchets», énumère Yviana, après environ une heure d'efforts. Il y avait aussi « du verre cassé ou encore un gros sac de nourriture pourrie », renchérit une heure plus tard Tayrick. « C'était tellement dégueulasse !» La jeune fille a participé au ramassage à l'épuisette des déchets dans l'eau, pour « protéger les animaux, qui peuvent manger les déchets ».

Avant de venir, les collégiens ont participé à un atelier pédagogique sur les questions de déchets, d'environnement et d'écologie, explique Karim Bornil. Des problématiques qui ont un écho local, « la propreté à Saint-Laurent du Maroni ». Avec cette démarche, qui s'inscrit dans un projet Erasmus+ plus large, les deux enseignants encadrants souhaitent « sensibiliser les élèves, qui souvent vivent au milieu de la nature mais ne sont pas conscients de leur écosystème ».
Près de 80 sacs poubelles en une matinée

Au bout de deux heures, alors que les élèves ont rempli une grosse trentaine de grands sacs poubelles en tout et qu'ils s'apprêtent à partir à la Charbonnière, où ils récolteront encore 45 sacs pleins de déchets, les mines sont souriantes, la bonne volonté présente, mais les avis divergent sur l'utilité de l'action.

D'un côté, Youssou s'engage à ne « plus jamais jeter de déchets dans la nature » et a abordé le sujet avec sa famille. Marissa, elle, espère que leur travail permettra « aux enfants [de] se baigner » dans les criques. Mais d'autres sont plus dubitatifs, à l'instar de Llelena, qui s'exclame que « ça ne sert à rien » de récupérer les déchets, puisque « les gens vont rejeter les déchets dans la crique ».
Karim Bornil alimente le débat et tente de convaincre les réticents que les choses peuvent changer, mais que ça prend du temps. Un temps que prend volontiers sa collègue Véronique Cheavin, pour qui motiver les élèves peut « faire effet boule de neige » jusqu'à, peut-être, « que Saint-Laurent soit propre ».

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
2 commentaires
Une

Javary, le nouveau puma qui ravit le zoo de Guyane

Samir MATHIEU / GOVINSKY - Mardi 1 Septembre 2020

Javary, le nouveau puma qui...

3 commentaires
11 commentaires
3 commentaires
A la une
2 commentaires
1 commentaire

Vidéos

Voir toutes les vidéos