• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Réserve de la Mirande : propriétaires, rentrez vos chiens !

M.LT. Lundi 24 Mai 2021 - 11h26
Réserve de la Mirande : propriétaires, rentrez vos chiens !
Un jaguar piégé à la piste d’Eskol, à Roura. Le mammifère, environ 100 kg, avait tué une quinzaine de chiens dans le quartier. Il a ensuite été prise en charge par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage et relâché dans la nature, du côté de Petit-Saut. - © Archives France-Guyane

L’association HISA (Human Initiative to Save Animals) alerte les riverains de la réserve de la Mirande, à Matoury, et notamment ceux résidant dans les quartiers de La Désirée, La Chaumière et Concorde, après plusieurs attaques de félins.

 Nous avons déjà évoqué dans nos colonnes le projet COFEEL (Coexistence félins élevage), qui vise à proposer aux éleveurs bovins, caprins et ovins de Guyane des solutions de protection de leur bétail contre les attaques de pumas et de jaguars (notre édition du 2 avril 2021).

Membre de l’association HISA (Human Initiative to Save Animals), qui porte ce projet en Guyane depuis trois ans, Tommy Gaillard tient à alerter les riverains de la réserve de la Mirande, à Matoury, et notamment ceux résidant dans les quartiers de La Désirée, La Chaumière et Concorde. « Des attaques de félins ont été enregistrées dernièrement dans ces endroits, et notamment envers les chiens. Nous invitons donc les propriétaires à bien rentrer et protéger leurs animaux de compagnie, surtout la nuit. »

Afin de mieux sensibiliser ces propriétaires, des affiches, très explicites, ont été apposées dans les différents quartiers concernés (notre photo). A noter que cette campagne d’affichage a reçu le soutien de la préfecture de Guyane.



Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
A la une
4 commentaires
1 commentaire