• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Sécurité

[IMAGES] Montagne du Tigre : "Elle risque de s'écrouler comme le mont Cabassou"

I.J. Mercredi 2 Juin 2021 - 15h19
[IMAGES] Montagne du Tigre : "Elle risque de s'écrouler comme le mont Cabassou"

De nouveaux glissements de terrain ont atteint la route de "l'ancien chemin" Patient. Ils laissent présager un scénario similaire à l'affaissement du mont Cabassou vingt ans auparavant.

Surprise au moment où France-Guyane se rend sur l’avenue Eugène Bassière avec le maire de Rémire-Montjoly, Claude Plenet, pour constater les dégâts ayant justifié la fermeture de la route : des arbres se sont effondrés et ont coupé la route.



Pour laisser imaginer le drame qui aurait pu avoir lieu, un cycliste, ayant bravé les barrages et interdictions arrive justement à ce moment là. En voyant la piste cyclable disparue sous les arbres, il admet qu'il aurait mieux fait de ne pas être là au moment de la chute. "On a fermé la route à temps. C'est en train de suivre le même scénario que pour le Mont Cabassou" déclare le maire à France-Guyane sur notre Facebook live à retrouver ci-dessous.


"La route n'est pas prête de rouvrir"
Du côté de la BRGM Guyane (Bureau de Recherches Géologiques et Minières) le directeur général Frédéric Tronel confirme qu'il s'attendait à un glissement de terrain de cet ordre. "Nous avions observé un premier glissement la semaine dernière, justifiant la fermeture de la route. Avec les pluies diluviennes des derniers jours, on se doutait que cela risquait d'atteindre la route. Mais le pire reste à envisager. Ces glissements sont en pieds de tallus. Ils peuvent désequilibrer le mont et provoquer des décollements avec des glissements de plus grande ampleur".



Tous leurs indicateurs confirment le risque de glissements de plus grande ampleur. "Il faut être prudent" confirme Frédéric Tronel. "N'allez pas sur la route" lance le maire de Rémire-Montjoly en s'adressant aux cyclistes et conducteurs de scooters qui contournent les barrages. Dès que les conditions seront plus sécurisées, le BRGM enverra des agents sur le mont afin d'avoir une vision plus précise de la situation actuelle. Il observe également des risques de glissement de terrain du côté du Mont Cabassou mais d'importance moindre.
Des dégâts au Rorota après le débordement du lac

Pour ceux qui n'auraient pas encore vu les vidéos relayées sur les réseaux sociaux. A la suite des pluies de la nuit du 31 mai, le lac du rorota a débordé et s'est deversé sur la route. Aujourd'hui, il n'y a plus d'eau sur la route mais celle-ci garde quelques séquelles...

Les dégâts sur la route à la suite du débordement du lac de rorota -


 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
Une

Entre glissements de terrain et routes...

I.J. - Mercredi 2 Juin 2021

4 commentaires
2 commentaires
A la une
4 commentaires
1 commentaire