• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Visite du Recteur au collège d’Apatou : « Vous aurez deux classes supplémentaires pour la rentrée »

La Rédaction Mardi 14 Septembre 2021 - 20h18
Visite du Recteur au collège d’Apatou : « Vous aurez deux classes supplémentaires pour la rentrée »

Alain Ayong Le Kama s'est déplacé avec de bonnes nouvelles dans la commune du Maroni, où une grève touchait le collège depuis la rentrée. 

 C’est une déclaration qui a suscité la satisfaction des parents d’élèves et des professeurs mobilisés depuis une semaine devant le collège Ma Aiye pour dénoncer de nouvelles fermetures de classes. Après une rencontre d’une heure trente avec une délégation, le Recteur de l’académie a officialisé l’annonce de l’ouverture de deux classes supplémentaires dés la semaine prochaine pour faire face à des effectifs d’élèves plus nombreux que prévus.

Une cinquantaine de parents d'élèves et du personnel du collège se sont regroupés devant le collège Ma Aiyé dans l'attente de réponses positives avec la venue du recteur de l'académie à Apatou. D'autres parents sont actuellement en train de faire le déplacement pour venir rejoindre le mouvement. -

Auparavant, une petite centaine de parents et de professeurs s’étaient mobilisés dés ce matin pour la septième journée consécutive.
Laura Delaitre, professeur de lettres et porte-parole du mouvement a exprimé son soulagement à la sortie de la réunion : « Je suis satisfaite que nous ayons enfin réussi à obtenir ce qui nous revenait. Le nombre d’élèves que nous accueillons justifiait ses ouvertures de classe. Le recteur lui-même l’a reconnu, c’est une bonne nouvelle ».

Les parents et les professeurs du collège Ma Aiyé dans l'attente de la venue du recteur après 8 jours de grève sur la commune et devant le collège. -

C’est en effet le discours que M. Alain Ayong Le Kama a tenu lors de la réunion : « Nos équipes ont constaté que les effectifs d’élèves étaient en effet supérieurs à 25 par classe en 6e et en 4e. C’est une limite que j’ai moi-même fixé dans l’académie, les ouvertures de classes sont donc mécaniques ».

A l’issue de la journée, Rodney Masé, parent d’élèves impliqué depuis les premiers jours de la mobilisation témoigne aussi de sa satisfaction : « C’est une bonne nouvelle pour les enfants d’Apatou. Maintenant je suis impatient que ma fille puis faire sa rentrée en 6e ».

C’est l’objectif affiché par le Recteur est les équipes du collège désormais : « Il faut tout mettre en place pour organiser une rentrée des élèves dès les jours qui viennent, la situation sanitaire le permet et nous allons accompagner les équipes pour que tout soit opérationnel d’un point de vu administratif » annonce un membre de la délégation rectorale.

Après une réunion avec l'administration, M.le Recteur rencontre la délégation des grévistes, "Je veux qu'à la fin de la réunion nous puissions avoir les réponses aux questions que vous vous posez." -

Fin de réunion. Le recteur accorde les deux classes à Apatou. -
[[937198]]

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

Bravo 16.09.2021
Constat vs analyse

Plutôt d'accord avec votre constat.
Je m'étonne de votre analyse mêlant colonisme et égalité républicaine...

Répondre Signaler au modérateur
no spang 15.09.2021
Recteur menteur

Je ne peux que me réjouir de la victoire des grévistes au collège d'apatou. Il a fallut que le recteur lui même se déplace pour constater qu'en effet il y avait beaucoup plus que 25 élèves par classes dans certains niveaux.
Reprenons un instant sa parole:
" 25 par classe c'est une limite que j'ai moi-même fixé dans l'académie, à partir de là les ouvertures (de classe) sont mécaniques. "
C'est cela oui ... Dis moi alain s'il y avait un traitement contre les menteurs t'aurais l'obligation vaccinale en priorité....ca a pas l'air de trop te déranger les 30 élèves par classe au collège Auguste Dede de Montjoly ....
En conclusion avec dédé le recteur les ouvertures mécaniques de classes au-dessus de 25 élèves, c'est comme les antibiotiques, cest pas automatique.
Parfait exemple d'un colon aux ordres dont l'intérêt carriériste pour notre belle région dépasse de loin l'égalité des chances que nos enfants sont en droit d'attendre.

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
A la une
1 commentaire
14 commentaires