France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
EN IMAGES

Une marche blanche réunit plus de 200 personnes à Saint-Laurent

Rowan Perlet & Gaetan Tringham Jeudi 2 Décembre 2021 - 12h01

Ce matin, plus de 200 personnes, composé d’élèves d’enseignants et de personnels de l’Éducation ont participé à une marche blanche contre la violence à Saint-Laurent-du-Maroni. Une manifestation qui fait suite à l’agression au couteau d’un enseignant du lycée Bertène-Juminer (lire ci-dessous). Le cortège s’est arrêté momentanément sur la place du marché, avant de se diriger en direction de la sous-préfecture, où une délégation a été reçue. 

 "On fait grève. On se rassemble tous pour avoir un meilleur avenir", annonce un premier élève présent dans la manifestation du jour. "Nous sommes tous venus, c'est extraordinaire", se réjouit un second. Partie du lycée Bertène Juminer, la marche a traversée la ville en direction de la sous-préfecture.

C'est "une belle mobilisation, avec beaucoup de jeunesse. Les mots d'ordre contre la misère, l'insécurité, contre l'oubli de Saint-Laurent-du-Maroni et de sa jeunesse" ont été évoqué. Telle est la manière dont un des enseignants du lycée Bertène Juminer décrit le rassemblement du jour.

À la suite de la manifestation, une grande réunion avec des représentants de nombreuses institutions a pris place.

La communauté éducative, des représentants du rectorat, de la gendarmerie, le sous-préfet, le capitaine de police, Mickle Papayo et Ferdinand Boisrond (adjoints de la mairie de Saint-laurent-du-Maroni), le député Lénaick Adam et la CTG - dont Gabriel Serville - étaient présents.

De nombreux points ont été éxposés. Parmi eux : une explication des différents éléments de la stratégie jeunesse visant à réduire les incivilités et les comportements délictueux. Les actions mises en place dans les différents quartiers pour la cohésion et le lien social tout comme le déploiement d’infrastructures de loisir dans les cités. Un conseil des droits et des devoirs pour accompagner les parents a également été mis en place, renseigne la commune

Plus d’infos sur cette journée à suivre sur France-Guyane.

• LIRE AUSSI :

- Un enseignant victime d’une attaque à l’arme blanche, l'un des agresseurs interpellé

- L'un des agresseurs de l'enseignant de Bertène-Juminer condamné à 2 ans de prison

- Lettre ouverte à Gabriel Serville : "Debout SLM" annonce une manifestation d'envergure jeudi

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
1 commentaire
1 commentaire
A la une
2 commentaires