• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
CONDUITE

Un simulateur de conduite 2e génération pour faciliter son apprentissage de la conduite

XP.LP. Mardi 4 Mai 2021 - 11h01
Un simulateur de conduite 2e génération pour faciliter son apprentissage de la conduite
Maëva qui effectue sa quatrième heure de conduite et première sur le simulateur aux côtés d'Alain, son moniteur - XPLP

 C’est au sein d’une auto-école de Rémire-Montjoly qu’a été installé la semaine dernière le premier simulateur de conduite deuxième-génération en Guyane. Grâce à un aménagement de la législation en ce sens, il permet aux élèves d’effectuer jusqu’à 10 du minimum des 20 heures obligatoires. Un gain de temps et d’argent aussi bien pour les écoles que les élèves.

 Au volant en ce lundi après-midi du 3 mai, c’est Maëva aux commandes. La jeune majeure en est à ses toutes premières heures de conduite et elle accepte de se prêter au jeu à l’occasion de notre Facebook live présentant le dispositif installé une semaine auparavant dans l’accueil de son auto-école. Au programme : passages de vitesses. Installée comme dans certains équipements de bornes d’arcades qui reproduisent l’habitacle d’un véhicule, Maëva doit cependant reproduire l’ensemble des gestes auxquels veillera son examinateur le jour du permis. Attacher sa ceinture, enlever le frein à main ou encore presser les pédales de frein et d’embrayage avant de pouvoir mettre le contact. 





Autre différence d’avec une salle de jeux-vidéos : non pas un mais quatre écrans ! Et de la mouture la plus récente. A l’avant pas moins de trois écrans incurvés, reproduisent une vision à plus de 180°, tandis qu’à l’arrière du pilote un écran reproduit la visibilité en marche arrière. Enfin, ce matériel de pointe reproduit les sensations de route aussi bien au niveau du volant par des retours de forces, que dans le siège à baquet qui, par ses vibrations, permet à l’élève de se rendre compte quand il sort du cadre. Comme au moment d’une butée sur un trottoir par exemple !

« L’intérêt d’un tel cadre immersif est avant tout que l’élève puisse évacuer les craintes habituelles qu’ils rencontrent lors de ses premières heures de conduite où il peut parfois se sentir perdu au milieu de la circulation. Ne serait-ce que se rendre de l’auto-école à un terrain de pratique à moins d’un kilomètre peut parfois prendre à l’élève une vingtaine de minutes, ce qui entame sérieusement son heure de conduite. Ici, pas de stress, l’élève ne risque pas de se faire klaxonner par un automobiliste mécontent de son rythme, il peut donc pleinement concentrer son attention sur les objectifs de son exercice » détaille Stéphan Olicher, premier en Guyane à avoir équiper son auto-école de ce dispositif 2G. Un dispositif qui prend en compte dans une évolution de la législation en 2019.

Pour Stéphan Ohlicher, propriétaire de l'école, il s'agit d'un investissement conséquent mais raisonné. « Certes nous avons nous aussi dû rester fermés durant plus de deux mois, cet équipement coûte plus cher que mes Clios d’auto-école et personne n’est venu nous aider en termes de subventions, mais il s’agit d’un projet de longue date. C’est un pari pour l’avenir dont je suis certain de la rentabilité, ne serait-ce que par son aspect innovant dont je ne doute pas qu’il va plaire aux élèves. Sur l’entretien, comme la consommation ou en termes de ressources humaines, le simulateur permet de réaliser des économies conséquentes tout en permettant d’occuper pleinement un élève durant une heure de conduite qui lui sera validée » précise encore Stéphan Ohlicher.

Enfin, le simulateur n’est pas uniquement destiné aux élèves en début d’apprentissage. « Il y a des modules destinés aux personnes ayant déjà obtenu par le passé leur permis et qui nécessitent de nouvelles heures de conduite soit car elles l’ont perdu à la suite d’infractions ou encore concernant les personnes qui ont pu être victimes d’accidents de la route et qui ont une appréhension à reprendre le volant » conclut le gérant des auto-écoles qui portent son nom.



 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
1 commentaire
A la une