• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
COVID-19

Maintien des écoles ouvertes : la colère monte chez les enseignants

S.R. Jeudi 13 Mai 2021 - 16h09
Maintien des écoles ouvertes : la colère monte chez les enseignants
L'UNSA réclame la fermeture des établissements scolaires pendant le confinement thématique instauré dès demain. - XPLP

 Annoncé ce mercredi par le préfet Thierry Queffelec, le maintien des écoles ouvertes pendant toute la durée du confinement suscite l’incompréhension dans les syndicats d'enseignants. 

 “On n'est pas de la chaire à canon” avertit Nathalie Alfred Renard, secrétaire générale de l’UNSA, syndicat qui représente des enseignants de la maternelle au lycée. Dans un communiqué publié ce jour, le syndicat des enseignants réclame la fermeture des établissements pendant la durée du confinement. “On est dans la phase critique, en ce moment ça ne va pas du tout. On ne peut pas mettre en danger les gens comme ça, s’il faut confiner, on confine tout le monde.” s’exclame la secrétaire générale de l’UNSA.

Le syndicat SUD Education rappelle, dans un communiqué publié ce jeudi, que le rectorat de Guyane a "attendu le 28 avril pour proposer un protocole sanitaire adapté à la situation locale [...] alors que la rentrée s'est faite le 29 avril !". Dans ce cadre SUD Education réclame que le rectorat "prenne ces responsabilités en mettant en place un CHSCTA extraordinaire le plus rapidement possible, pour proposer des mesures concrètes qui permettraient de préserver la santé de toutes et tous, et de soutenir les élèves face à une éventuelle fermeture des établissements".

L’annonce du préfet à la sortie de la cellule de crise interministérielle en a surpris plus d’un. L’ensemble des établissements scolaires en Guyane resteront ouverts pendant toute la durée de ce confinement “thématique” instauré du 14 au 30 mai. Ce matin, le président de la CTG Rodolphe Alexandre, qui préconise la fermeture des établissements pendant la quinzaine de jours, nous expliquait qu’il allait réunir le comité scientifique territorial, notamment à ce sujet. Les conclusions de ces deux réunions - programmées ce jeudi et lundi matin- seront connues la semaine prochaine.
Des adaptations réclamées
“Que le recteur, le président de la CTG, tous les maires et les services de l’Etat prennent leurs responsabilités. On n’en peut plus.” poursuit Nathalie Alfred Renard. Cette nouvelle annonce n’a fait que mettre en exergue les problèmes dénombrés dans les établissements scolaires guyanais. Mauvaise gestion des cas covid, impossibilité d’appliquer les demi-jauges, sans parler du brassage des élèves “impossible à la pause méridienne” selon la représentante syndicale.

“On est tous au courant des enjeux qui reposent sur le maintien de l’ouverture des écoles.” poursuit Nathalie Alfred Renard, avant de questionner : “Comment une cellule Covid de quatre personnes peut gérer 10 000 agents et 90 000 élèves ?”. La gestion des cas covid, préoccupante dans un certain nombre d’établissements, est pointée du doigt.

Dans plusieurs lycées, notamment à Lama-Prevot, plusieurs classes de terminale ont été fermées, “alors que certains étudiants préparent des concours ou encore le baccalauréat” dénonce l’UNSA. “Le virus ne s’arrête pas aux portes des établissements” fait valoir la secrétaire générale du syndicat. Dans ses conclusions, le syndicat réclame notamment qu’une adaptation soit prévue afin de permettre la préparation et l’organisation des examens dans des conditions sanitaires correctes.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
9 commentaires

Vos commentaires

cap40 16.05.2021
Si l'on en croit...

Si l'on en croit l'ensemble du personnel hospitalier, il y a quand même plus de décès liés au COVID que de décès dûs ...aux vaccins!!!
De toutes façons, les Anti de tout poil n'auront bientôt plus de choix sinon celui de se priver de toute vie sociale...à défaut d'être contaminé ou de contaminer l'autre: une conception élevée de la citoyenneté...

Répondre Signaler au modérateur
anne.jolly.bonnet@gmail.com 14.05.2021

le virus s'arrêtera avec la vaccination ,a croire que les syndicats et le enseignants ne sont pas au courant en Guyane, les enseignants contestataire pour tout et rien
vous pouvez travailler sans risque.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 15.05.2021
vous revez ?

Encore une victime du martellement des médias... Rien ne prouve l'efficaciter des vaccins, surtout le messager car il modifie la dn humain. Au contraire, beaucoup de gens se sentent très mal après avoir été piquer du vaccin et certains meurent. De plus en plus de témoignages sur les réseaux sociaux ! Non aux vaccin bacler en un an alors qu'il en faut au moins 10 voir 20 pour en faire un qui marche (polyo, etc).

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 14.05.2021
encore eux...

Les dingues des syndicats de prof qui ne savent que rouspété pour rien... Combien de profs morts dans le monde jusqu'a present ? Ils ne risque pas plus qu'une caissiere de supermarché et ils faut qu'il se plaigne... Classique !

Répondre Signaler au modérateur
Pokeur 14.05.2021
vaccin

on ne le repetera pas assez mais le vaccin massif est la solution de sortie, celui qui en à une autre à proposer n'a qu'a le dire...

Répondre Signaler au modérateur
mikeromeo 14.05.2021

L'UNSA et Sud.
Joker !

Répondre Signaler au modérateur
Hendiadyn 13.05.2021
Décision incompréhensible

Le problème n'est pas l'ouverture des écoles, mais le protocole qui est mis en place. Les élèves, surtout les collégiens et lycéens, ne vont jamais cesser de se croiser, de discuter, sans porter leur masque, bien sûr, puisqu'ils se sentent invulnérables... Je ne comprends pas que l'on puisse espérer ralentir rapidement la troisième vague sans prévoir de nouvelles dispositions pour les établissements scolaires, d'autant plus que les classes ferment les unes après les autres... Cela me semble irréaliste.

Répondre Signaler au modérateur
g6d 13.05.2021

Combien de vaccinés dans le personnel de l'Education Nationale et combien de morts ? Sont-ils plus exposés que les caissières de supermarché ?

Répondre Signaler au modérateur
Adopteunboulet 13.05.2021
Va bosser !

Guyane lévé ! tchou plein ké sa !

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
2 commentaires
11 commentaires
6 commentaires
A la une
1 commentaire