ORPAILLAGE

Montagne d’or divise encore

Montagne d’or divise encore

Au moment de l’ouverture du Congrès Mondial de la Nature, la société actionnaire du consortium Montagne d’or « Oréa Mining » annonçait un projet minier « optimisé » avec « une réduction remarquable de l’impact environnemental ». Un nouveau souffle qui ravive les tensions.

 Après les déboires politiques et judiciaires, l’inspiration verte ? En juillet, la cour administrative d’appel de Bordeaux a rejeté l’appel du ministre de l’Economie contre le jugement de première instance du tribunal administratif de Cayenne qui avait relancé le projet. Montagne d’or, mine aurifère industriel à ciel ouvert prévue à 125 km au sud de Saint-Laurentdu-Maroni, a dans ce cadre fait l’objet d’une nouvelle communication d’Orea Mining, qui détient 45% de la joint-venture, sous le...
franceguyane.fr 1164 mots - 18.09.2021
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres