• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
MARONI

Maroni : Quels sont les enjeux des premières assises du désenclavement ?

Gérôme GUITTEAU, g.guitteau@agmedias.fr Mercredi 6 Juillet 2022 - 13h48
Maroni : Quels sont les enjeux des premières assises du désenclavement ?

Vendredi, à Maripasoula, se tiendront les premières assises du désenclavement du fleuve Maroni organisées par le collectif Apachi. Politiciens, associations et citoyens sont attendus pour montrer leur volonté commune de voir une route permettant de relier Maripasoula à Saint-Laurent et/ou Cayenne.

 « Le désenclavement, c'est le moment. » Voilà un slogan qui pourrait résumer la volonté du collectif Apachi (la route, le chemin) en Aluku tongo qui organise les premières assises du désenclavement, vendredi à Maripasoula au hall des sports de 9 heures à 18 heures.

« Cela fait un certain nombre d'années, avant même ma naissance que les élus parlent du désenclavement mais jamais nous n’avons réussi à avoir un moment où tout le monde, notamment les élus de l'Ouest, s’est réuni pour ne parler que de ce sujet », nous répond Philip Dekon, porte-parole du collectif pour l'occasion.

« Il est temps de savoir quand, où et comment nous aurons une route : qu'elle passe par Saint-Laurent, pour la route du fleuve ou par Bélizon et Cayenne. Les deux routes sont importantes, elles sont primordiales pour notre développement économique mais nous pouvons comprendre que les deux ne se fassent pas en même temps », précise le conseiller municipal d'opposition de Maripasoula, arrivé deuxième lors des dernières élections en 2020.

•  LIRE AUSSI - Route de Papaïchton : pas d’argent, le chantier en suspens

©Shutterstock

La journée commencera par des discours, puis des ateliers et tables rondes se succèderont.

« C'est très très sérieux. Nous voulons obtenir une feuille de route et un accord d'engagement de toutes les parties. Nous espérons avoir quelque chose de concret à la fin des assises », se projète Philip Dekon.

La liste des participants est longue. La Collectivité territoriale envoie une délégation fournie. Il n'est pas encore sûr que le président Serville soit du voyage. La préfecture, les autorités coutumières dont le président du grand conseil coutumier Bruno Apouyou, le gran man des Wayana Aïmopoti, le fisclaly (une sorte de premier ministre au Gran man, qui n'a toujours pas été entériné d'après Philip Dekon) des Aluku, Demoïi Djani, la sénatrice Marie-Laure Phinéra Horth seront au rendez-vous.

« C'est l'occasion de se dire les choses avec des techniciens, les chefs coutumiers, la population qui est représentative de la Guyane et du fleuve notamment. Le désenclavement c'est terrestre et non aérien. Il ne doit pas y avoir qu'un seul acteur ; Nous parlons de route mais nous n'oublions pas aussi le chemin de fer. Pourquoi pas ? », envisage même le collectif Apachi.

Celui-ci a réfléchi au devenir des piroguiers quand il y aura la route : « Il y aura toujours des piroguiers sur le fleuve. C'est impossible que cela disparaisse même au moins dans un cadre touristique. On pourra former les piroguiers qui le souhaiteront à devenir chauffeur poids lourds par exemple. »

Les ressources du fleuve et de son hinterland sont encore insoupçonnées : biodiversité, pharmacopée, tourisme, ressources minières…

« Nous n'avons pas idée de toute la richesse qui se cache dans cette forêt », conclut Philippe Dekon.

©Archives France-Guyane

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Ergo sum 07.07.2022

« Nous n'avons pas idée de toute la richesse qui se cache dans cette forêt », d'après Philippe Dekon.

NON, Monsieur Dekon.
VOUS n'avez pas l'idée que la richesse EST la forêt elle-même...

Et comme vous n'en avez pas la moindre idée et comme l'argent braguette a eu ses effets, nous pouvons dire que La destruction, c'est le moment...

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 08.07.2022

Vous faites quoi déjà dans la vie Brandon ?

Répondre Signaler au modérateur
toniokila 07.07.2022
Une réunion de plus

Malheureusement je pense que ça ne va déboucher sur rien de concret. Il y aura toujours des freins (Etat: problèmes de financement, écolos voulant préserver notre pays ....)

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
4 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
A la une