• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr

Les huit ultramarins du CESE avec Hélène Sirder

FXG, à Paris Mardi 27 Avril 2021 - 09h51
Les huit ultramarins du CESE avec Hélène Sirder
Séance de questions au gouvernement le 12 janvier 2021 à l'Assemblée nationale - Christophe ARCHAMBAULT (AFP/Archives)

Le ministre des outre-mer a procédé le 26 avril à la nomination des huit membres ultramarins du Conseil économique, social et environnemental (CESE).

La loi organique du 15 janvier 2021 a revu la composition du CESE. Désormais, le CESE comprend 175 membres répartis en quatre grandes catégories. Ces catégories ont été fixées par un décret du 24 mars dernier : 52 membres représentent les salariés et sont désignés par les syndicats (14 par la CFDT, 14 par la CGT, 9 par FO, 4 par la CGC, 4 par la CFTC, 4 par l'UNSA, 2 par l'union syndicale Solidaires, 1 par la FSU). 52 autres membres représentent les entreprises, les exploitants agricoles, les artisans, les professions libérales, les mutuelles, les coopératives et les chambres consulaires. 26 autres sont désignés par des organisations environnementales (France nature environnement, Fédération nationale des chasseurs, Ligue française pour la protection des oiseaux, etc).

Hélène Sirder compte interpeller les sénateurs guyanais pour faire évoluer encore le projet de loi (ASM) - (Archives France-Guyane)

45 autres siègent au titre de la cohésion sociale et territoriale et de la vie associative. 6 d’entre eux représentent des associations familiales, 8 la vie associative désignés par le Mouvement associatif et 8 autres enfin des organisations exerçant leur activité dans les collectivités d'outre-mer. Ils étaient jusqu’alors 11 représentants des Outre-mer, ils ne sont plus que huit. Au titre de la zone de l'océan Atlantique, il s’agit de Pierre Marie-Joseph (Martinique), de la sortante, Inès Bouchaut-Choisy (Saint-Barthélemy), de Yannick Cambray (maire de Saint-Pierre, archipel de Saint-Pierre-et-Miquelon) et de Hélène Sirder (1ère vice-présidente de l’Assemblée territoriale de Guyane). Au titre de la zone de l'océan Indien, il s’agit Sarah Mouhoussoune (sortante, Mayotte) et d’Éric Leung-Sam-Fong (Réunion). Enfin, au titre de la zone de l'océan Pacifique, il s’agit de Tu Yan et Ghislaine Fogliani.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

lestranger 27.04.2021
A défaut du nombre ...

Il est vrai que l'on pourrait s'offusquer de la réduction du nombre de représentants des collectivités d'outre-mer. Inquiétude d'autant plus importante si la qualité des autres élus est du niveau de madame SIRDER ...
Une vice présidente de la CTG partout mais pour rien, affligeant.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 28.04.2021

Finalement, une digne représentante des fonctionnaires créoles guyanais ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
A la une