• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ECONOMIE

Le week-end de la viande, pour inciter à consommer local

Ayodele GERMA Vendredi 15 Octobre 2021 - 17h14
Le week-end de la viande, pour inciter à consommer local

 L’interprofessionnelle de l’élevage en Guyane, Intervig, organise le week-end de la viande locale. C’est ce vendredi 15 au samedi 16 octobre au marché central de Cayenne. Eric MARTIN, Secrétaire général de l’association agricole INTERVIG nous fait l’état des lieux de la production et de la consommation locale.

 Quelles actions incitatives avez-vous inscrit dans votre stratégie pour accroitre la consommation locale, à court terme ?
Nous avons pour mission de défendre les intérêts de nos producteurs. Le mois de novembre, ce sera la 6e édition du mois de la viande. Salon, portes ouvertes auprès des exploitants. Nous recevons nos consommateurs au plus près de nos exploitants. Le covid a montré que nos consommateurs sont très fidèles.

Nous avons continué à produire et à fournir des paniers alimentaires aux ménages les plus démunis. Et nous sommes allés au plus près des bassins de consommation, au delà de l’ile de Cayenne. Le président de la branche a été un acteur majeur de cette action. La sympathie pour notre offre alimentaire nous a encourager pour la suite.
De quelle aide bénéficient les agriculteurs pour faire face à la crise sanitaire ?
Ils ont été aidé par un dispositif de la CTG pour écouler les marchandise auprès de consommateurs. L’entraide solidaire entre exploitants a aussi été déterminant. Nous avons pu vérifier l’efficience d’être en filière ou en coopérative.

Les viandes de dégagements nous font clairement concurrence, et cela vient en partie de la France métropolitaine. Il faut augmenter notre offre alimentaire; c’est notre objectif pour les 10 prochaines années. On consomme déjà 100% des oeuf produits en Guyane. C’est une fierté pour le président de la branche et son équipe car ils y sont parvenus en bataillant contre une réglementation défavorable.
Pour la viande, 9,4% provient de la production locale. Nous avons des faiblesses de la production dans le secteur du céréale, pas de mais, ni de soja. Pour 2030, il faut que nous augmentions notre production locale à 20% . Mais nous ne serons jamais compétitifs face à un poulet à 3 euros. Parce que les coûts de production sont a tenir en compte. Actuellement nous produisons que 910 calories / jour pour la consommation humaines. C’est 3 fois moins que ce que nous devrions.
Quels sont les freins au devéloppement des différentes filières agricole?
Le manque de moyen. Si on a à défricher agricole son terrain avec 15 000 euros et que rien a encore été planté, on ne s’en sort pas. On a du foncier en Guyane pour les jeunes agriculteurs. Il faut pouvoir les retenir quand ils sortent de l’école, pour qu’ils ne partent pas dans d’autres secteurs d’activité.


Les produits locaux parviennent-ils a être compétitifs sur le marché?
Nous croyons beaucoup au circuit court en Guyane. Primeurs, bouchers, commerces de proximité. De mémoire 80% des viandes sont fournies par ces derniers. En circuit court on a un rapport plus proche avec le consommateur. On identifie notre producteur. 
On ne peut pas comparer un porc congelé à 3e le kilo qui vient de Bretagne, qui a traversé l’Atlantique, avec une viande de porc de production locale, un produit frais à 10 euros le kilo.

Nous avons observé qu'au début du mois, on a beaucoup de vente de viande fraiche, mais au fil du mois, cette vente baisse au profit des viandes d’importation. Le panier moyen est plutôt bas en Guyane, et le pouvoir d’achat est aussi très bas.
Les coûts de production sont important, notamment l’aliment du bétail. Il faut que nous améliorons cette partie là. Nous allons faire venir des techniciens de l’Hexagone pour aider nos producteurs à améliorer leur gouvernance de production. Au 1er Janvier nous allons mettre en place un Observatoire de la production des viandes de Guyane pour avoir des indicateurs précis sur les moyens de faire des économies de coût, et de générer des gains de compétitivité.
L’agriculteur est soumis à un certain nombre de normes européennes. Parvient-il toujours a remplir son cahier des charges?
Tout ce que fait l’agriculteur est normé par la sécurité sanitaire et la sécurité alimentaire, par la traçabilité, par la gouvernance de production. Nous avons la Politique Agricole Commune qui légifère notre système de production. L’Union Européenne veut aller vers une production plus verte et plus responsable. Mais nous sommes en Guyane avec des contraintes climatiques qui ne sont pas métropolitaines. Nous avons une population qui est dense et l’offre alimentaire n’est pas forcément répartie équitablement dans tout le territoire. Nous avons des couts de production énormes qui sont dus à des trajets énormes.

Nous sommes encerclés par le Surinam et le Brésil, qui sont de vrais machines de productions. Mais c'est à nous de faire le choix de ce que nous mettons dans nos assiettes. On peut consommer mieux, peut être moins, mais consommer mieux.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
2 commentaires

Vos commentaires

bozo 16.10.2021
La qualité a un prix

Tout le monde n'a pas la chance d'avoir le salaire des agents EDF, ni celui des agents de la SGDE qui passent leur temps à faire la grève et à rouler en BMW...entre 2 congés bonifiés...


Tout le monde n'a pas les moyens de manger de la viande à plus de 10 euros le kilo tous les jours.

Comme la banane des Antilles est subventionnée, la viande locale devrait l'être aussi, imaginons que le kilo de viande soit pris en charge à 50%?

Le kilo serait payé 10 euros au producteur mais vendu 5 euros au consommateur, le temps que la filière se développe...
Idée à creuser.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 16.10.2021
oui mais

viande rouge, faut pas en abusé a cause des "toxine". moi j'ai "vie saine et sportive", course a pied et muscu, les viande blanche comme poulet c'est mieux pour ta santée comme meme...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
A la une