• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
SPATIAL

Le plus grand télescope spatial de l’histoire est arrivé à Kourou

Gaetan Tringham Jeudi 14 Octobre 2021 - 15h31
Le plus grand télescope spatial de l’histoire est arrivé à Kourou
Le « MN Colibri » lors de son arrivée au port de Pariacabo. - (Réseaux sociaux : Nasa / Chris Gunn)

 Il vient tout juste d’arriver en Guyane. Le James Webb Space Telescope, successeur de Hubble et plus grand télescope spatial jamais lancé de l’histoire entre dans sa dernière ligne droite. Commandé par la NASA, l’ESA ainsi que l’agence spatiale canadienne, il s'envolera le 18 décembre prochain.

 S’il devait initialement être lancé dans les années 2000, le programme a connu de nombreux reports et un gouffre budgétaire. Pour cause, cela fait maintenant plus de 25 ans que des équipes travaillent dessus. Son coût final, de plus 10 milliards de dollars, dépasse de près de 20 fois le budget initial de 500 millions. Cela fait ainsi du James Webb Space, le télescope le plus cher lancé depuis le Centre spatial guyanais.

Quoi qu’il en soit, le navire MN colibri, qui transportait le télescope depuis la Californie, est arrivé à destination. Il a accosté au port de Pariacabo, à Kourou, le 12 octobre.
Des chiffres impressionnants
Au-delà du coût, les chiffres impressionnent. 10,5 m de haut pour près de 4,5 m de large replié. Une fois déployé, son bouclier thermique, qui le protège de la chaleur du soleil, atteindra 22 mètres de long, sur 10 mètres de large. Sur la balance, James Webb affiche près de 6,5 tonnes.

Et comme il sera également prés de 100 fois plus sensible qu’Hubble, ce nouveau télescope aura la capacité d’observer des choses qui ne l’ont jamais été. Des cibles très peu lumineuses et quasiment invisibles jusqu’à présent.
Lancement à bord d’une fusée Ariane 5
Là ou Hubble se situe à 600 km de la terre, James Web sera envoyé à 1, 5 million de km de chez nous, en orbite autour du soleil. Ce trajet durera près d’un mois.

Le lancement se fera à bord d’une fusée Ariane 5. L’ESA précise : "pour éviter la surchauffe des éléments de Webb, Ariane 5 effectuera une manœuvre de roulis spécialement développée pour s’assurer que toutes les parties du satellite seront équitablement exposées au soleil".

Une fois son lancement effectué, au 18 décembre, il faudra ensuite attendre entre quatre et sept mois pour recevoir les premières images.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

Zorglub1962 16.10.2021

A quand la possibilité d'assister de nouveau aux lancements ?

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 16.10.2021
Guyane au top

meme si les detesteurs crache sur la Guyane, on reste au top de l'industrie "spacial", meme "nasa" et "elon musk" ils ont besoin de nous pour leur telescope.

la technologie de "elon musk" elle est au top mais y ont pas la geographie de la Guyane!

Répondre Signaler au modérateur
Miroslav 14.10.2021
Attention !

J'espère qu'il ne va tomber au déchargement !!

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
1 commentaire
3 commentaires
A la une
3 commentaires
1 commentaire