France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ECONOMIE

Le Cacao Givré reçoit le réseau Entreprendre après 2 ans d'activité

Jean-Marie THECUA Lundi 29 Novembre 2021 - 10h49

Dernièrement, le glacier de Cacao : « le Cacao givré » - lauréat 2019 du réseau Entreprendre - a reçu une délégation de plusieurs chefs d’entreprise de Guyane à l’occasion d’une conviviale.

L'équipe du Cacao givré, les leader du réseau Entreprendre, les élus de Roura © JMT

© JMT

© JMT

© JMT

Lucie et Frédéric expliquent aux visiteur le fonctionnement de leur laboratoire © JMT

De gauche à droite Marc Ho A chuck, directeur du réseau Entreprendre, Lucie Soler, Tony Mirande Pre?sident du réseau Entreprende et Frédéric Crastre © JMT

Lucie Soler dans son laboratoire © JMT

La chambre froide est bien remplie pour garantir une continuité des produits à déguster © JMT

© JMT

Exemple de production dessert, à consommer sans modération © JMT

L'équipe du Cacao givré, les leader du réseau Entreprendre, les élus de Roura - JMT
 - JMT
 - JMT
 - JMT
Lucie et Frédéric expliquent aux visiteur le fonctionnement de leur laboratoire - JMT
De gauche à droite Marc Ho A chuck, directeur du réseau Entreprendre, Lucie Soler, Tony Mirande Pre?sident du réseau Entreprende et Frédéric Crastre - JMT
Lucie Soler dans son laboratoire - JMT
La chambre froide est bien remplie pour garantir une continuité des produits à déguster - JMT
 - JMT
Exemple de production dessert, à consommer sans modération - JMT
 Cette rencontre autour de la production salée et sucrée de ce couple d’artisan glacier - Lucie Soler et Frédéric Craste - a permis au Cacao Givré de présenter leur activité, ce qu’ils sont capables de produire en se faisant plaisir. Leur dossier ayant été accepté par le réseau Entreprendre, le Cacao Givré est accompagné (parrainé) par Frédéric Farrugia qui produit la bière guyanaise Jeune Gueule, qui vient de fêter ses 10 ans.

Ce réseau d’entrepreneurs de divers domaines a été un soutien indispensable à la réussite du développement du Cacao Givré. Leur parcours exemplaire a été présenté et ils ont commenté leur parcours non sans mal pour arriver là où ils en sont aujourd’hui.

Frédéric Craste et Lucie Soler ont lancé leur projet il y a 4 ans environ et démarré leur activité il y a deux ans, juste quelques mois avant la crise sanitaire qui ne les a pas aidés. Cela les a obligés à se développer plus vite que prévu en se tournant vers la grande distribution. Il leur a fallu augmenter la production pour garantir la quantité prévue auprès des distributeurs.

Le couple a ainsi dû travailler "7 jours sur 7 jusqu’à minuit" de nombreuses fois. "Maintenant c’est plus calme", commentent-ils, soulagés. Ils ont pu recruter une personne et récemment ont créé un deuxième emploi.

Cacao Givré devrait encore se développer. La marque est bien représentée dans l’ile de Cayenne mais tout le monde ne la connaît pas encore.

Actuellement, Fred et Lucie forment la deuxième personne et sécurisent la structure mais "probablement d’ici 1 an", un nouveau poste devrait s’ouvrir. Ils ont déjà un distributeur et un restaurateur à Kourou. Ils en avaient plus mais la crise est passée par là ! Ils ne distribuent pas encore à Saint-Laurent mais via la centrale d’achat de la chaine U ce devrait bientôt être possible.

Ils veulent garantir leur procédé, leur qualité de leur structure qui a ses limites. Ils veulent rester des artisans glaciers, pas de procédé industriel.

Fred et Lucie veulent continuer à innover et se faire plaisir pour proposer de nouvelles saveurs et faire plaisir à leur clientèle. Ils voient leur développement en ouvrant une boutique dans l’ile de Cayenne, voire à Kourou et pourquoi pas, avoir des distributeurs dans les communes éloignées telles que Maripasoula.

Pour l’occasion ils ont fait déguster à leurs visiteurs des réalisations plus succulentes les unes que les autres avec une présentation remarquable digne d’un grand Maître. Leur produit phare est la crème glacée à la cacahuète. "En boutique, ce sont les macarons qui plaisent beaucoup".

La pâtisserie n’est vendue qu’en boutique, qui n’est ouverte que le dimanche. Cette année pour les buches de Noël, ils vont mettre les bouchées doubles en produisant 350 buches soit 3 fois plus. Elles ne seront vendues qu’en boutique et chez très peu de distributeurs. Le seul produit qu’ils n’ont pas réalisé, c’est la glace à la bière, leur accompagnateur étant le producteur de la bière guyanaise, ils pourraient y remédier rapidement…
 
 
• Tony Mirande, président du réseau Entreprendre nous explique ce qu’est cette structure :

"Fred et Lucie du Cacao givré ont été lauréats 2019 de notre réseau. Depuis, ils sont accompagnés pour le développement de leur entreprise. Cela leur a permis d’avoir un prêt d’honneur à taux zéro mais surtout la clé, c’est l’accompagnement qui se fait grâce à l’implication bénévole de plusieurs chefs d’entreprise de différents secteurs d’activité.

Ils ont bien réussi, Donc nous mettons en avant la commune. Cela stimule les jeunes qui voudraient aussi créer leur entreprise et se faire accompagner par le réseau entreprendre.

En finalité c’est créer de l’emploi. Notre slogan c’est : créons des employeurs pour créer des entreprises ! L’objectif du réseau n’est pas seulement d’accompagner l’entreprise mais créer de l’emploi. Actuellement nous suivons une centaine d’entreprises sur le territoire. Le réseau entreprendre est composé d’entrepreneurs engagés : ils donnent de leur temps gratuitement, bénévolement pour pouvoir accompagner tous ces porteurs de projets. Il y a un travail extraordinaire de la part de tous ces chefs d’entreprises qui s’engagent, c’est à ce prix-là que les porteurs de projet réussissent.

Un porteur de projet nous présente son projet, nous l’étudions. Si nous validons ce dossier nous conseillons, nous orientons vers le bon concept afin qu’il réussisse. Il devra convaincre plusieurs chefs d’entreprise de son sérieux et de la cohérence du projet. Des formations seront dispensées dans différents domaines : les aides au recrutement, l’octroi de mer, le calcul d’une marge, la communication, le bien être, la logistique, gestion financière etc… et selon le besoin et la demande du lauréat.

Lorsque nous suivons un porteur de projet, c’est une réussite garantie. Les banques n’hésitent pas à prêter quand le projet est suivi par le réseau entreprendre. Le lauréat sera challengé au minimum par 3 chefs d’entreprise sur la rentabilité, le modèle économique, sur plusieurs coûts qu’il n’aurait peut-être pas pensé. Nous sommes le premier entreprendre des outre-mer qui existe depuis 2008 en Guyane, nous avons une soixantaine d’adhérents et notre objectif est d’atteindre une centaine pour être plus fort encore.
Donc si vous avez un projet en tête, rapprochez-vous de ce réseau et votre réussite est garantie !"

 
 

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

cap40 02.12.2021
Ils sont où??

Ils sont où...les guyanais "pures souches"???

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 30.11.2021

C’est très bien que FG mette en avant ces belles réussites de Guyanais, ça peut aider à en décrisper quelques uns.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 01.12.2021

C'est vrai! Espérons que ça décrispe Jayjay de voir des guyanais non noirs...

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 01.12.2021

Vous avez tort, il y a peu il nous confiait tout son amour envers le regretté André Cognat. Vous voyez, vos ahoutements excessifs, et voire agressifs, vous font parfois passer à côté de quelques moments de tendresse…

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 01.12.2021

Sacré vous, je suis sûr que notre bon Jayjay n'a jamais mis les pieds à Maripasoula et encore moins au-delà sur Antecume-Pata, Twenké ou autres. De plus, pour avoir rencontré André Cognat lors de missions il y a des années, il n'avait pas vraiment la même vision du guyanais que celle de Jayjay et des groupuscules. Alors, feignez bien tant que vous voulez le fond du discours de ces gens qui font honte à la Guyane et aux créoles. Jouer les zorros d'opérettes tout comme moi les agitateurs de salons mais vous savez très bien le hiatus abyssal entre la guyanité des uns et des autres...elle porte un nom très simple : la xénophobie ou le racisme face au cosmopolitisme et au vivre ensemble.

Répondre Signaler au modérateur
BELLOD 02.12.2021

67% des français compatriotes de Jayjay, s'inquiètent eux aussi du grand remplacement… A vous lire, nous n'aurions donc pas fini d'avoir honte, et vous n'avez pas fini d'ahouter… Le second degré, c'est pourtant aussi de féliciter un Jayjay qui admire un andré… N'est pas Desproges qui veut.

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 03.12.2021

Aucune prétention à être Desproges mais je ne féliciterais pas quelq'un qui n'a jamais lu André Cognat.

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 03.12.2021
@benkwa

c'est degeulasse se que vous dites... je suis pas un raciste, j'aime les mongs et les soupes "laos" a cacao... y sont des gens "traveilleur", pas des faignants comme y a beaucoup en Guyane... par contre du temps de mes parents, y voulait pas laissez aterir l'avion des mongs lol... mais y ont prouvez qui savent traveillez la terre, y font poussez legumes, fruit ect. alors que beucoup de gens croyais sa inpossible..

Répondre Signaler au modérateur
Adopteunboulet 29.11.2021
mérité !

Un gros bravo , toutes vos glaces sont un régal !

Répondre Signaler au modérateur
Benkwa973 29.11.2021

Une belle réussite guyanaise... n'est-ce pas Jayjay. Fiers de ces guyanais ?

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
13 commentaires
2 commentaires
3 commentaires
A la une
2 commentaires