• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
AERIEN

Escale forcée pour (au moins) deux vols Cayenne-Paris

S.R. Mardi 19 Octobre 2021 - 18h12
Escale forcée pour (au moins) deux vols Cayenne-Paris
Un détour par le Suriname ou la Martinique... imputable au blocage en cours de la Sara. - D.R.

 Le blocage de la Sara compliquant l’avitaillement des appareils d’Air France et Air Caraïbes, les vols de ce mardi soir entre Cayenne et Paris devront respectivement faire escale aux aéroports de Paramaribo et de Fort-de-France afin d’assurer un plein de carburant.

 Conséquence inattendue du blocage de la Sara Guyane, en charge de l'approvisionnement en kérosène du Groupement pétrolier avitaillement rochambeau (GPAR), deux vols Cayenne-Paris commercialisés par les compagnies aériennes Air France et Air Caraïbes devront respectivement faire escale à l’aéroport international de Paramarbio Zanderij et à l’aéroport de Fort-de-France pour s’assurer un plein de carburant. Une information confirmée, en partie, par le nouveau directeur de l’aéroport de Felix-Eboué Paul Cheung-A-Long : « le GPAR [Groupement pétrolier avitaillement rochambeau] n’est pas capable de ravitailler les avions [ceux d’Air France], ces derniers n’ayant pas été ravitaillés par la Sara ».

Par ricochets, les contrecoups de l’action coup de poing entreprise en début de semaine devant le Grand Port Maritime et la raffinerie de Guyane ont des conséquences non négligeables. Corroborant -suite à notre demande- une information d’un chef d’escale d’Air France, le successeur d’Olivier Taoumi présage : « je ne sais pas combien de temps ils vont pouvoir tourner comme ça, mais à mon avis ça n’est pas viable sur le long terme. »
Pas d'impact pour Air Guyane

Hier (lundi), les vols quotidiens opérés par les deux compagnies aériennes ont pu repartir sans difficultés après approvisionnement. L’escale forcée à Paramaribo, qui promet un retard de plus de 2 heures, a été mise en place ce jour, face à l'impossibilité de livrer le carburant depuis la Sara. Elle concerne le vol AF853 qui relie Cayenne à Paris Orly avec Air France, et qui a décollé peu après 18h. Bien que cela n’ait pas été confirmé par le directeur de l’aéroport, plusieurs sources concordantes expliquent que ce modus operandi a été mis en place pour le vol Cayenne-Paris de 19h30 (ce mardi soir) commercialisé par Air Caraïbes, avec une escale à Fort-de-France.

Un imbroglio autour de l’avitaillement des appareils qui ne concerne pas Air Guyane, comme expliqué par un responsable de la Sara contacté par voie téléphonique. « Tous leurs avions ont été ravitaillés ce jour » assure-t-il, annonçant au passage : « aucun mouvement de grève n’est en cours au GPAR ». Décidément, la grève ne donne pas des ailes.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
10 commentaires

Vos commentaires

g6d 20.10.2021

Apparemment la majorité de nos concitoyens apprécie le confinement continu, le manque de carburant, les coupures d'eau, et les rayons qui se vident dans les magasins. C'est la suite logique des elections territoriales. Alexandre "l'autoritaire" a été remplacé par Serville "trop servile" vis à vis des Komités qui ne prend aucune décision. Ce n'est pas le préfet qui va aller à l'encontre des choix de la population qui ne se plaint pas des difficultés liées aux non choix de nos élus.

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 20.10.2021

Je trouve que notre "dictature" est molle...

Répondre Signaler au modérateur
did973 20.10.2021
Une honte

Que fait l’état
Il attend que toute l’économie soit à l’arrêt pour intervenir

Répondre Signaler au modérateur
Zorglub1962 20.10.2021

Quid des vols cayenne Pointe à Pitre qui sont seulement accessibles en faisant un Cayenne-Paris -Pointe à Pitre pour la modique somme de 1400 euros. Sélection par l'argent. Encore une fois.

Répondre Signaler au modérateur
bozo 19.10.2021
que fait le Préfet ?

A quand l'action ?

Répondre Signaler au modérateur
Lechat 20.10.2021

Je me pose la même question depuis des semaines. Les restrictionsbde liberté se multiplient devant les absurdités de nos branquignols antitout, et le garant de ces libertés, représentant l'Etat, se contente de discours timorés.

Répondre Signaler au modérateur
lestranger 20.10.2021

Le but du préfet est de laissé pourrir la situation.
Diviser pour mieux régner !!!
Si la population dénigre les actions des manifestants, elle s'éloigne de ses idées, notamment sur l'inconnu des conséquences du vaccin à long termes et l'espoir du préfet est de voir les gens se tourner (enfin)vers la vaccination.
Nous ne sommes pas dupe ! même si ce n'est pas le bon mode d'action, la Guyane fera bloc.

Répondre Signaler au modérateur
fr.atoy 19.10.2021
vols et vaccin

non contents de refuser la vaccination en préférant le covid, les grévistes perturbent les guyanais dans leurs déplacements autos et avions; jusqu'à quand!

Répondre Signaler au modérateur
jayjay5 20.10.2021
jusqu'a

la fin du pass...

Répondre Signaler au modérateur
HIHIHI 20.10.2021

Je fais confiance aux "comités anti tout" pour trouver un nouveau prétexte.
Hey oui, notre dictature ne tire pas à balle réelle....

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
8 commentaires
1 commentaire
1 commentaire
1 commentaire
7 commentaires
A la une
3 commentaires