• Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
ENERGIE

3 QUESTIONS A... Sylvain Martino, directeur adjoint à EDF

M.A Jeudi 11 Août 2022 - 18h24
3 QUESTIONS A... Sylvain Martino, directeur adjoint à EDF
Sylvain Martino, directeur adjoint d'EDF lors du dernier point presse à la préfecture. - Gérôme Guitteau

Alors que les coupures plus ou moins généralisées se multiplient ces derniers jours mettant en cause la maintenance des équipements fournissant l'énergie en Guyane, et que M. Durand, directeur régional d'EDF a quitté le département en vue de son remplacement prévu à la rentrée, M. Sylvain Martino, directeur adjoint, a pris la responsabilité de la centrale thermique. Il a accepté de répondre à nos questions. 

1/ Quels sont les risques de black out de la centrale, quel pourcentage d'équipements est aujourd'hui obsolète ?
  Le système électrique guyanais est un système non interconnecté. Le risque de black out est de ce fait présent car le réseau guyanais ne bénéficie pas du soutien des réseaux électriques des pays voisins. Dès lors, tout incident majeur peut entrainer un incident généralisé. (...) Ce risque est d’autant plus important en Guyane que les groupes électrogènes de secours qui ont été installés afin de soutenir l’équilibre offre/demande ne permettent pas de palier aux aléas majeurs.
2/ Le rapport de l'IEDOM de 2015 fait état de fuites de carburant et de fissures sur les bâtis des moteurs et les bâtis en béton dès 2013, quelle est la répartition de ces fissures et à quelle fréquence ont lieu les campagnes de maintenance désormais ?
Les moteurs de DDC ont été installés entre 81 et 85. Deux moteurs ayant subi des avaries majeures sont aujourd’hui mis à l’arrêt de façon définitive. Les autres moteurs font l’objet d’une maintenance régulière telle que préconisée par le constructeur et conformément aux procédures définies.
 
3/ Si l'activité de la centrale devait être prolongée après 2023, quels sont les plans d'action définis par vos services pour assurer la production d'énergie pour la population ?
 Dans le cadre de la prolongation de la Centrale de Dégrad des Cannes, nécessaire pour assurer la transition dans l’attente de l’arrivée de moyens de production fiables, disponibles et robustes, un important plan d’investissement est prévu en 2023 et 2024 en vue de fiabiliser et de sécuriser les moteurs de Dégrad des Cannes et les Turbines à combustion. Ce programme d’investissement concerne à la fois les moteurs, les infrastructures de traitement des rejets atmosphérique, le stockage combustible… En parallèle, les évènements de ces derniers jours ont une nouvelle fois montré que la Guyane a besoin de moyens de production pilotables et répartis sur la zone de l’Ile de Cayenne afin de sécuriser la stabilité du système électrique afin de palier à des défaillances éventuelles sur les réseaux électriques qui, s’ils sont rares, peuvent survenir et doivent être pris en compte dans la politique énergétique de la Guyane.

 Concernant l'avarie matérielle sur la ligne haute tension de Petit-Saut, le service de communication d'EDF nous a confirmé l'acheminement de matériel qui devrait arriver à Cayenne demain et sera ensuite transporté à Petit-Saut le lendemain, samedi.

Pour en savoir plus :

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
3 commentaires

Vos commentaires

gilles SLM 12.08.2022

Quand tes agents EDF passent leur temps d'activité sur leurs propres chantiers privés, souvent avec le véhicule EDF, tu parles que l'entretien du réseau, ils s'en battent le coquillard. Mais bon, il faut entretenir la relation sociale, ne pas faire de vague, se subordonner aux syndicats, donc subir ces agissements de quelques uns, certes, mais qui porte préjudice à tout le monde.

Répondre Signaler au modérateur
Uku man 14.08.2022
mauvaise cyble

C'est L'Etat qui ne joue pas son rôle, pas les syndicats ... vous vous trompez de cible.

Répondre Signaler au modérateur
gilles SLM 17.08.2022

Non, non, ce sont bien les copains et les copains des copains, cooptés sous la même bannière syndicale, qui sévissent à EDF. On les retrouve sur leurs chantiers privés, le week-end parfois, mais en semaine le plus souvent, pendant leurs heures d'activité EDF et avec les véhicules EDF. D'accord, il n'y a pas qu'à EDF. Est-ce une bonne excuse ?
Sinon, oui, d'accord, l'état ne joue pas son rôle. L'état garde ces individus véreux pour maintenir la "paix sociale"...

Répondre Signaler au modérateur
Sur le même thème
3 commentaires
1 commentaire
2 commentaires
A la une