CULTURE

« Lycanthropia » : le polar guyanais débarque sur la plage d’Awala-Yalimapo

« Lycanthropia » : le polar guyanais débarque sur la plage d’Awala-Yalimapo

En cette saison des pontes, il n’y a pas que les tortues marines qui débarquent sur la plage de Yalimapo, la littérature policière aussi. « Lycanthropia » est le premier roman guyanais du duo d’auteurs que composent Emmanuelle Alloy et Harry Hodebourg. Un corps sans vie est retrouvé sur la plage au petit matin. Puis un coupable que tout désigne. Mais rien ne se passera comme prévu. En nous plongeant dans les mythes et les secrets d’une communauté amérindienne encore bien affirmée aussi bien que dans la modernité parfois sulfureuse et inquiétante de Cayenne les auteurs parviennent à soutenir une intrigue et une enquête … on ne peut plus guyanaise !

Un crime, un village traditionnel, un duo d’enquêteur hétéroclite et une course contre la montre pour la vérité.

Tout commence un soir de Cachiri, célébration traditionnelle amérindienne, dans le village d’Awala-Yalimapo. Le lendemain matin, le corps inanimé d’un habitant est retrouvé sur la plage. Elton Toko jeune amérindien qui avait déambulé sur la plage le soir du crime fait office de coupable idéal. Les effets de l’alcool et de la fête auraient altéré son jugement et bien qu’il clame son...
franceguyane.fr 866 mots - 15.06.2021
L’accès à la totalité de ce contenu est payant ou réservé aux abonnés
Déjà abonné(e) ?

Identifiez-vous

Mot de passe oublié

Abonnez-vous


Le premier mois à 1€

Pass numérique 1 jour

Accès au site pendant 24h pour 1,70€
Voir toutes les offres