France-Antilles et ses partenaires utilisent des cookies pour le fonctionnement de leurs services, réaliser des statistiques d’audience, proposer des contenus et publicités personnalisés. En utilisant ce site, vous consentez à cette utilisation. En savoir + et gérer ces paramètres. OK
  • Partager cet article sur Facebook
  • Partager cet article sur Twitter
  • Partager cet article sur LinkedIn
  • S'abonner aux flux RSS de France-Antilles.fr
Culture

Le Fort diamant accueille des graines d'artistes

I.J. Vendredi 13 Août 2021 - 10h56

Encore un semaine d’activités artistiques de prévue au Fort pour les jeunes guyanais entre 12 et 18 ans qui souhaiteraient s’initier à une discipline culturelle ou se perfectionner au Fort Diamant à Rémire-Montjoly. Tour en images des créativités de la semaine qui vient de s'achever.

  • La semaine a commencé avec un atelier maquillage artistique

  • Pour cet atelier, chacun peignait sur son visage, covid oblige

  • Atelier maquillage cinématographique "gore"

  • En plein travail collectif

  • Cicatrices en cours de confection

  • En plein travail vendredi matin

  • Cicatrices en cours de confection

  • Atelier gravure sur calebasse

  • Cicatrice en cours

  • Atelier gravure sur calebasses

  • les jeunes sont presque tous assidus à la tâche;)

La première semaine graine d'artistes vient de s'achever, permettant de faire un tour des créativités des jeunes volontaires. Au programme, il y avait des ateliers maquillage, fabrication de calebasses et de la poterie. A l'initiative de ces matinées artistiques, la CTG qui souhaitait à la fois réouvrir des sites historiques comme le Fort Diamant au public pour se les réapproprier et divertir les enfants.

Pour animer les ateliers, la CTG a choisi des professionnels de renom. Pour l'atelier maquillage artistique par exemple,  c'est Magali Martinez qui tenait les pinceaux, la maquilleuse de la série guyane. Elle a été repérée par la CTG alors qu'elle enseignait des cours de maquillages "effets spéciaux" au lycée. Pour cette semaine à ses côtés, Magali a enseigné aux jeunes les différents types de maquillage, pas toujours synonymes de beauté. Si les élèves ont commencé par des dessins corporels pailletés, ils ont en effet fini sur une touche un peu plus gore en se confectionnant d'horribles cicatrices... L'occasion de leur faire appréhender différents matériaux tels que la derma wax - sorte de pâte à peau qui se malaxe comme de la pâte à modeler - pour modeliser une fausse peau pour la cicatrice.

En parallèle, des jeunes ont pu exprimer leur créativité sur des calebasses. Garvin Jubithanan sculpteur sur bois et graviste, était présent pour les accompagner pour couper - ou plutôt scier- ces grands fruits secs, les faire bouillir, dessiner, construire leurs propres outils de manière artisanale pour ensuite graver sur les calebasses voire les peindre.

Au grand damn des parents et autres adultes, seuls les jeunes de 12 à 18 ans peuvent suivre ces atliers entièrement gratuits. Au programme la semaine prochaine : écriture et slam, poterie et dessin. Pour s'inscrire : 0694 08 93 66.

Pour transmettre un commentaire, merci de vous identifier (ou de vous inscrire en 2min)

Mot de passe oublié?
Inscription express
Aucun commentaire
Sur le même thème
4 commentaires
1 commentaire
A la une
8 commentaires